Bachelier en médecine

Outre des unités d’enseignement de sciences fondamentales (physique, chimie, mathématiques, biologie) enseignés lors du 1er quadrimestre du 1er bloc de Bachelier, de sciences morphologiques (anatomie, embryologie, histologie), de biochimie, de physiologie, de génétique, de statistiques etc., le programme offre une dimension «sciences humaines» :

  • Dès le 1er bloc:
    • Une unité d’enseignement d’«épistémologie des sciences biomédicales» (réflexion générale sur l’art de guérir), des travaux pratiques, illustrant le cours de psychologie, permettant de familiariser l’étudiant à la technique de l’entretien avec le malade;
    • Une UE «santé et société» sensibilise l’étudiant aux problèmes d’interrelation entre l’individu et son environnement;
    • Un cours d’«introduction à l’économie de la santé» et une UE d’«épidémiologie» familiarise l’étudiant aux méthodes d’épidémiologie clinique.
    • Et tout au long du bachelier, des outils permettant à l’étudiant de mieux appréhender les sciences médicales (recherche bibliographique, initiation à l’anglais scientifique, approche de la médecine factuelle…)
  • Dès le 3ème bloc, l’étudiant entame l’étude des pathologies, en particulier infectieuses, cardiaques et pulmonaires, de même que l’étude des médicaments (pharmacologie), et de diverses sciences essentielles dans le diagnostic des maladies (la radiologie, la biochimie pathologique, l’anatomie pathologique…).

En savoir plus

Master en médecine

L’objectif majeur est de former, sur des bases à la fois scientifiques et professionnelles, des médecins alliant compétence, rigueur, honnêteté et humanisme. C’est au contact de praticiens expérimentés, que dès les premières années, l’étudiant apprendra son métier futur. Le contenu de la formation respecte la législation en matière d’accès à la profession. dès lors, le Master en médecine confère à son titulaire le titre professionnel de médecin.

Au terme de sa formation, le diplômé aura acquis les compétences requises pour envisager un parcours professionnel dans les domaines aussi variés que :

  • la médecine générale
  • la pratique spécialisée
  • la médecine préventive du travail ou scolaire
  • la recherche en laboratoire ou dans l’industrie

En savoir plus

Conditions d'accès

Les études de médecine sont contingentées. Un décret de la Communauté française de Belgique du 16 juin 2006 (modifié par le décret du 25 mai 2007) régule le nombre d’étudiants « non résidents » qui s’inscrivent pour la première fois dans un certain nombre de domaines.

En savoir plus

Mis à jour le 11 avril 2019