L'objectif du cursus est de maîtriser les concepts et techniques de la biologie humaine dans une perspective médicale de recherche fondamentale ou appliquée, visant le développement d'outils de diagnostic ou de thérapeutique.

Bachelier en Sciences biomédicales

La formation inclut les bases scientifiques de la biologie et de la médecine nécessaires à la compréhension du fonctionnement de l’homme sain et des pathologies, du gène à la cellule et jusqu’à l’organisme entier. Ce bachelier aborde les sciences fondamentales dans une optique biomédicale. En particulier : biologie, chimie, physique, mathématiques, informatique, statistique, biochimie, physiologie, immunologie, histologie, hématologie, microbiologie, génétique. Un cours d’anglais scientifique (en 2e et 3e blocs) prépare l’étudiant à l’usage de cette langue véhiculaire sur le plan scientifique international.

En savoir plus

Master en Sciences biomédicales

Finalité approfondie, formation à la recherche

Le diplômé du Master en Sciences biomédicales, à finalité approfondie maîtrisera les concepts et techniques de la biologie humaine dans une perspective de recherche fondamentale ou appliquée visant au développement de nouveaux outils de diagnostic ou de prévention des maladies ainsi qu’à la découverte de nouveaux agents thérapeutiques.

La formation aborde tous les aspects des sciences médicales en dehors de la pratique clinique pour répondre à la demande d’universitaires hautement qualifiés, responsables de programmes de recherche et développement dans les universités, l’industrie pharmaceutique et les sociétés biotechnologiques. La diversification des techniques et concepts impose des connaissances approfondies de la physiopathologie de l’homme, des cellules qui le composent et des processus moléculaires qui régissent son fonctionnement. Cette formation approfondie permettra également l’adaptation aux progrès de la Science.

Le programme du Master de la finalité approfondie suit l’explosion des connaissances résultant de la recherche biomédicale et de ses applications en médecine humaine. Les étudiants approfondiront les aspects moléculaires de pharmacologie, neurosciences, génétique, génomique fonctionnelle, protéomique, oncologie, immunologie, microbiologie, physiologie, biologie du développement et des cellules-souches, etc.

Deux stages privilégiant la formation à la recherche en laboratoire permettront à l’étudiant d’entrevoir les différentes facettes des Sciences biomédicales et de choisir le domaine dans lequel il réalisera son mémoire de fin d’études. Ce travail de recherche d’une durée de 6 à 8 mois, constitue la pièce maîtresse du Master à finalité approfondie et prépare l’étudiant au doctorat et à la recherche fondamentale.

Finalité spécialisée - médecine translationnelle

La médecine translationnelle vise à transposer des connaissances, techniques et mécanismes découverts par la recherche fondamentale en de nouvelles approches diagnostiques et thérapeutiques adaptées aux patients. En parallèle, les observations cliniques font émerger de nouvelles questions de recherche fondamentale. outre des connaissances et compétences approfondies en sciences biomédicales, ce processus bi-directionnel («from bench to bedside and back again») requiert des connaissances dans de multiples domaines.

Le diplômé du Master en sciences biomédicales à finalité spécialisée, dont les 30 crédits spécifiques sont enseignés en anglais, maîtrisera les concepts et techniques de la biologie humaine visant au développement de nouveaux outils thérapeutiques et diagnostiques. il aura également acquis les connaissances de base dans les multiples disciplines impliquées dans le processus complexe de la médecine translationnelle.

Le programme de Master de la finalité spécialisée permet d’acquérir des connaissances approfondies en sciences biomédicales, incluant les neurosciences, la génétique, génomique fonctionnelle, protéomique, l’oncologie, l’immunologie, la microbiologie, la biologie des cellules souches, etc. Les aspects précliniques et cliniques de la médecine personnalisée et du développement de nouvelles thérapeutiques et outils diagnostiques sont abordés; ils incluent les aspects réglementaires, de propriété intellectuelle, d’économie de la santé et d'entrepreneuriat liés à ces différents domaines. Un programme interdisciplinaire et interfacultaire en Médecine translationnelle complète la formation. deux stages de recherche permettront à l’étudiant de choisir le domaine dans lequel il réalisera son mémoire de fin d’études.

En savoir plus sur le master

Mis à jour le 10 avril 2019